Articles

Saigner du nez et enceinte : faut-il s’alarmer ?

Si un saignement de nez est quelque chose d’assez commun qui arrive à chacun au moins une fois au cours d’une vie, saigner du nez enceinte peut s’avérer bien plus apeurant pour une future maman car tout ce qui se passe lors d’une grossesse peut paraître anormal. Cependant, rassurez-vous tout de suite!  Saigner du nez durant une grossesse est un phénomène fréquent et normal qui touche surtout les femmes enceintes à partir du second trimestre. En voici les raisons :

Les hormones de grossesse

Certaines hormones qui apparaissent durant la grossesse nous veulent du bien et ont un rôle majeur à jouer mais apportent également leur petit lot de d’inconvénients.

Progestérone et oestrogène, ces deux hormones de grossesse qui sont sécrétées dans les ovaires puis dans le placenta ont un rôle majeur à jouer pour le développement de l’embryon. Elles contribuent fortement à son implantation et à l’élargissement de l’utérus pour lui faire une place. Ces hormones sont également celles qui favorisent le transport de la grande quantité de sang durant une grossesse dans tout le corps pour pouvoir oxygéner le foetus. Enfin, elles facilitent le développement des glandes au niveau des seins qui vont ensuite permettre l’allaitement.

Ces hormones de grossesse que sont la progestérone et l’oestrogène sont donc porteuses de nombreux changements positifs qui permettent au foetus de se développer correctement durant les neuf mois de grossesse et même après. Mais ces grands changements sont aussi accompagnés de leur lot d’inconvénients. Par exemple, le développement des glandes au niveau des seins qui provoquent une augmentation du volume des seins peut bien sûr être douloureux et faire apparaître des vergetures et autres marques d’augmentation de volume sur la poitrine. Durant cette période de grands changements hormonaux, la digestion de la femme enceinte peut aussi être plus difficile. On peut ressentir une grande fatigue inhabituelle, une sensation de jambes lourdes, faire de la rétention d’eau mais aussi voir notre pilosité augmentée, et être gênée par des hémorroïdes. En plus de cela, il est fréquent qu’une femme enceinte saigne du nez, toujours à cause de la multiplication de ces deux hormones de grossesse.

Pourquoi ces hormones provoquent le saignement de nez ?  

La progestérone et l’oestrogène,que nous venons d’évoquer pour leurs bienfaits mais aussi pour leurs inconvénients, sont des hormones qui favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins. Parce qu’elles provoquent ce phénomène et que la grossesse engendre une quantité et un afflux supplémentaire de sang qui fait pression sur les vaisseaux sanguins, ceux du nez qui sont fins et donc particulièrement fragiles ont tendance à se briser et à provoquer de légers saignements de nez anodins mais inconfortables pour les futures mamans. Durant la grossesse toujours sous l’effet des hormones de grossesse et surtout l’hiver, il est également possible que les muqueuses s’assèchent et qu’elles gonflent, pouvant ainsi provoquer la rupture des vaisseaux sanguins du nez.

Ne pas s’alarmer mais prévoir le nécessaire

Parce que l’on sait maintenant qu’il est courant de saigner du nez enceinte, il est recommandé de ne pas se laisser surprendre mais bien de prévoir le nécessaire pour faire face à ce petit désagrément. Quelques précautions à prendre et quelques indispensables à avoir près de vous en tout temps :

– Ayez toujours un traitement qui permet d’arrêter rapidement les saignements de nez avec vous. Sous forme de gel, très simple et rapide d’utilisation, Nozohaem est le traitement qui facilite le processus de guérison naturel du saignement.

– Évitez la chaleur ou les pièces trop chauffées en hiver car la chaleur va assécher rapidement les muqueuses du nez, ce qui peut les faire gonfler, se briser et donc engendrer un saignement de nez.