Les médicaments peuvent-ils causer des saignements de nez ?

Témoignages de nos clients

Disponibles dans plusieurs magasins!

  • AccèsPharma
  • London Drugs
  • Brunet
  • Familiprix
  • Lawtons Drugs
  • Sobeys Pharmacy
  • Real Canadian Superstores






Les saignements de nez peuvent avoir de nombreuses origines. Coup sur le nez, effort physique trop intense, rhume des foins, grattage de la muqueuse, etc. Mais la prise de certains médicaments peut-elle causer des saignements de nez ? La réponse est oui !

Médicaments : les effets qui affectent le nez

Un saignement de nez survient lorsqu’un vaisseau situé à l’avant ou à l’arrière du nez se rompt. De manière générale, ce type de lésion peut se produire en cas :

  • D’agression nasale ponctuelle ou prolongée ;
  • D’irritation ou assèchement de la muqueuse ;
  • De vaisseaux sanguins fragilisés ;
  • De pression sanguine trop élevée ;
  • De coagulation insuffisante.

Or, de nombreux médicaments peuvent provoquer de tels symptômes et donc causer des saignements de nez.

Les traitements à appliquer dans le nez

Tout d’abord, les médicaments à appliquer localement dans le nez peuvent provoquer des saignements.

La première raison est que le mode d’application irrite les muqueuses. C’est notamment le cas des pulvérisations répétées, qui exercent une certaine pression sur les vaisseaux fragiles. De plus, l’insertion de l’embout dans la narine a tendance à frotter contre les parois nasales, amplifiant alors l’irritation.

La seconde raison est la composition du produit en lui-même. Notamment, les vaporisateurs nasaux décongestionnants et les gouttes à base de cortisone s’avèrent assez agressifs pour les muqueuses, surtout à dose élevée.

Les médicaments anticoagulants

Certains traitements visent à fluidifier le sang, comme la warfarine ou l’héparine. En cas de lésion sur un vaisseau sanguin, de tels médicaments ralentissent la cicatrisation, ce qui entraîne davantage de saignements. Si vous prenez des médicaments ayant un effet anticoagulant, vous risquez donc de saigner du nez plus facilement.

Avec d’autres médicaments, appelés « antiagrégants plaquettaires », la baisse de la coagulation n’est qu’un effet secondaire. Mais l’impact sur le saignement de nez reste le même. Parmi les médicaments présentant cet effet secondaire, on trouve par exemple l’aspirine, le clopidogrel, le prasugrel, les corticoïdes, certaines pilules contraceptives, les anti-inflammatoires, etc.

De plus, une prise importante et/ou répétée d’antibiotiques peut aussi provoquer des saignements de nez. En effet, ce type de traitement a tendance à affaiblir la paroi intestinale, ce qui réduit l’assimilation des vitamines C et K. Or, ces vitamines sont essentielles pour une bonne coagulation.

Conclusion

Ainsi, il existe de nombreux médicaments pouvant provoquer des saignements de nez, de manière directe ou indirecte. Consultez donc les notices et demandez conseil à un professionnel de santé !

Nos derniers articles de blogue