Articles

Comment arrêter les saignements de nez en étant enceinte?

Le saignement de nez est un symptôme récurrent chez les femmes enceintes, notamment à cause de l’œstrogène, cette hormone féminine qui favorise la dilatation des vaisseaux, augmente les sécrétions nasales et provoque des saignements de nez durant la période de grossesse, surtout au deuxième trimestre. Certains saignements de nez qui proviennent de vaisseaux plus gros situés à l’arrière du nez peuvent être plus difficiles que les autres à stopper. Pour les arrêter, vous pouvez essayer ces remèdes naturels efficaces.

Le traitement naturel de gel Nozohaem

Le traitement naturel de gel Nozohaem est un processus simplifié, naturel et rapide pour arrêter un saignement de nez soudain. Grâce à un embout discret et spécialement conçu pour faciliter l’insertion dans les narines en toute facilité et sécurité, le gel Nozohaem est appliqué jusqu’à ce que l’écoulement de sang s’arrête pour ensuite s’éliminer naturellement des narines sans laisser de désagréments. En fait, le traitement Nozohaem agit sur le processus naturel de guérison du saignement de nez en favorisant la coagulation normale et naturelle. Avant d’insérer le traitement de gel Nozohaem dans votre narine touchée par le saignement, voici quelques étapes à suivre :

  • Penchez-vous légèrement vers l’avant pour permettre au sang de s’écouler en dehors de vos narines et non pas dans votre gorge.
  • Mouchez-vous pour évacuer tout caillot de sang qui peut faire obstacle à la fluidité naturelle de votre sang.
  • Introduisez et appuyer sur le ballon du tube pour insérer tout le gel Nozohaem dans la ou les narines qui saignent et enlever le tube.
  • Comprimez doucement la ou les narines sujettes au saignement de nez avec votre pouce et votre index.

L’eau saline

En cas de saignement de nez et comme il faut exercer une pression sur n’importe quelle source de saignement, veillez à exercer une pression sur le bas de votre narine concernée. Restez assis plus ou moins penché vers le bas pour éviter l’hémorragie nasale. Si vous le pouvez ou encore si une personne peut s’occuper de cette tâche pendant que vous gardez une pression sur votre narine, préparez-vous une solution saline. Pour cela, servez un grand verre puis mélangez-le avec une bonne pincée de sel. Munissez-vous ensuite d’une seringue et insufflez ensuite la solution saline dans vos narines.

Le froid par l’intermédiaire de glaçons ou d’un linge froid

Tout en veillant à vous asseoir, à vous tenir la tête légèrement penchée vers l’avant et à exercer une légère pression sur votre narine, appliquez un glaçon sur l’arête de votre nez, pendant au moins dix minutes puis constatez les résultats. Vous pouvez aussi vous servir d’un linge froid de la même manière pour arrêter le flux sanguin en contractant les veines.

Le citron ou le vinaigre sur une compresse

Si vous avez du citron ou encore du vinaigre lorsque votre nez se met à saigner et que vous n’avez pas de traitement naturel plus adapté, vous pouvez essayer d’imbiber un morceau de compresse stérilisée dans du vinaigre doux ou encore versez une ou deux gouttes du jus d’un citron frais sur le tissu. Après vous être installé en position assise, la tête un peu en avant tout en compressant sur la narine concernée, insérez très délicatement le morceau de compresse trempée et laissez-la environ une dizaine de minutes dans votre narine avant de constater les résultats.

Si vous êtes enceinte, il est recommandé de prendre vos précautions et d’anticiper les saignements de nez qui sont des symptômes fréquents. Ils peuvent être désagréables, mais aussi vous causer du stress, surtout lorsqu’ils ne semblent pas s’arrêter facilement. Si vous saignez souvent du nez, que vous saignez très abondamment ou que vous n’arrivez pas à arrêter un saignement après plus d’une vingtaine de minutes, n’hésitez pas également à faire appel à votre médecin.