Articles

Bébé saigne du nez dans son sommeil : que faire ?

La muqueuse nasale étant très vulnérable, à cause de l’irrigation des narines par de très fragiles vaisseaux sanguins, grands et petits peuvent saigner du nez. Un bébé saigne du nez encore plus facilement pendant son sommeil à cause des chocs et des gestes comme le frottement du nez qu’il fait sans s’en rendre compte durant la nuit, mais aussi parce que sa muqueuse nasale est plus fragile que celle d’un adulte.

Prévenir les risques de saignement de nez chez les plus petits

Afin de prévenir les risques et surtout de pouvoir anticiper lorsque votre enfant se met à saigner du nez durant son sommeil, il est recommandé de se prémunir d’un traitement de premiers soins que vous pourrez trouver en pharmacie et qui est utilisable chez les enfants à partir de 2 ans. Utile pour soigner l’épistaxis chez l’enfant, il le sera également pour tout le reste de la famille.

Veillez aussi à garder les ongles de votre bébé courts afin qu’il ne puisse pas endommager sa muqueuse nasale durant son sommeil lorsqu’il se touche le nez. Pendant la nuit, assurez-vous que ses narines soient toujours assez humides à l’aide d’un gel nasal ou d’une solution saline.

L’attitude à adopter lorsque bébé saigne du nez

  • – Mettez votre bébé en position assise contre un coussin dans son berceau ou bien dans sa chaise haute
  • – Maintenez la tête de votre enfant en position naturelle et très légèrement en avant
  • – Mouchez votre bébé soigneusement mais pas très fort afin de nettoyer ses narines et de faire sortir les caillots s’ils en existent.

Si votre enfant a moins de 2 ans, pincez-lui les deux narines au niveau de l’os du nez pendant une dizaine de minutes pour que l’écoulement s’arrête naturellement.

S’il a plus de 2 ans, insérez l’embout du tube de votre traitement de premiers soins dans la narine qui saigne à une profondeur de 1 centimètre environ.

Pressez doucement le tube afin d’introduire l’entièreté du gel, tout en exerçant une petite pression sur les deux narine. Laissez l’embout en place jusqu’à ce que l’écoulement de sang s’arrête. L’idée est de favoriser la coagulation naturelle du sang en exerçant une pression sur la muqueuse nasale et les vaisseaux sanguins.  

Une fois le saignement de nez stoppé, essuyez le surplus de gel qui a coulé en dehors de la narine, mais laissez le restant de gel qui se trouve à l’intérieur du nez s’éliminer naturellement.

Parce qu’un saignement de nez est souvent un phénomène très impressionnant pour les tout petits, veillez à rassurer votre enfant par des mots doux ou en lui expliquant ce qu’est un saignement de nez s’il est en âge de comprendre.

Les gestes à éviter

Si vous soupçonnez que le saignement de nez soit dû à un petit objet inséré dans la narine de votre bébé, ne tentez surtout pas de retirer l’objet ou de lui administrer des soins car cela pourrait empirer la situation. Dans ce cas, emmenez-le le plus rapidement possible aux urgences pédiatriques ou chez un médecin où du matériel spécifique sera utilisé par le personnel pour retirer l’objet.

Ne mettez surtout pas la tête de votre enfant vers l’arrière car contrairement aux idées reçues, mettre la tête en arrière lors d’un saignement fait couler le sang dans la gorge.

Ne mettez pas de coton, de tissu ou de compresse dans la narine de votre enfant car le saignement de nez reviendra dès que vous l’enlevez. Cela peut perturber votre possibilité de savoir s’il s’agit d’un saignement banal ou d’un saignement lié à une pathologie.

Enfin, si votre bébé est régulièrement sujet aux saignements de nez et que ceux-ci durent ou sont accompagnés de pâleur et de sueurs, n’hésitez pas à emmener votre enfant effectuer des examens médicaux approfondis car dans de rares cas, les saignements de nez peuvent être causés par l’hypertension artérielle ou encore par une mauvaise coagulation du sang.